Banquet des riches

Jeudi 11 octobre, les Comités Action Europe ont organisé un contre-banquet face au «president’s dinner» ou autrement dit: «le banquet des riches» organisé par «Friends of Europe» sous les auspices du groupe GDF Suez. Un peu plus de 300 manifestants se sont rassemblés devant l’entrée principale du Palais d’Egmont où l’oligarchie européenne se retrouvait autour d’un dîner prestigieux après avoir passé la journée à discuter de l’Europe (sur le thème : comment concilier politiques d’austérité et croissance ?).

Sur place, les militants ont déployé une grande table garnie de pain sec et de casseroles vides symbolisant la misère du peuple. Après une vingtaine de minutes la casserolade et les slogans tel que «vous imposez notre austérité, on en a marre, on va se révolter» ont laissé place à une mise en scène : Davignon, Barroso, Van Rompuy et Jean-Luc Dehaene autour de la table en train de dévorer les acquis sociaux protégés par deux policiers qui après des échanges avec la foule décident de se ranger de son coté. C’est alors que la foule décide de traverser la chaussée avec les tables jusqu’à l’entrée principale du Palais barricadée par la police et décident de se faire entendre : bruits de casseroles, samba, pétards,…

Le rassemblement a ensuite décidé de faire le tour du palais d’Egmont. Après une tentative avortée d’entrer au Cercle de Lorraine à la place Poelaert, les manifestants sont ensuite passés par le rond-point Louise pour finalement atteindre la porte de Namur.

La police qui jusque-là avait toléré la manifestation, a alors décidé d’encercler les manifestants. Près de 150 militants ont été arrêtés sans aucune sommation et conduits aux casernes d’Etterbeek. Ils ont été retenus jusqu’à ce que le banquet se termine.

Vidéo de Zin TV :

Vidéo du collectif Krasny :